La Rossinante de JEAN MARC

Posté dans : La part du fer et du feu | 1

 

C’est bien sûr, la Rossinante de Don Quichotte de la Mancha.

Fourbue, décharnée, misérable.

Mais, même en courbant l’échine, elle avance démunie de tout, sauf de l’amour de son maître auquel elle s’identifie, l’hidalgo errant dont elle est la monture, car si elle n’en a pas la folie elle en partage la grandeur d’âme !

Découvrez cette sculpture, observez-là dans son dépouillement et sa noblesse, elle a fait le tour du monde, mais reste pourtant inconnue !

Aussi, je vous invite à une aventure formidable : celle de réhabiliter par tout les moyens à notre portée (à commencer par les réseaux sociaux) son auteur trop vite oublié, et l’œuvre qu’il développa, qui est considérable.

Une œuvre exemplaire, hors du commun (où domine le fer), révélatrice d’un formidable message de courage, d’humanisme, d’harmonie, et de paix.

Car il est trop injuste qu’un créateur ayant mis son existence au service de l’art avec un tel talent (reconnu en son temps par ses pairs et les observateurs parmi les plus clairvoyants de son temps, comme Jacques Michel du Monde, ou Jacques Chancel de la télévision), ait été occulté par l’histoire de l’art contemporain.

Sans doute était-il trop simple, trop loin des capitales où se décident tant de choses, des cercles d’influence et des circuits du « marché », resté trop humble dans sa campagne natale, lui, le simple paysan devenu forgeron, qui étudiait l’histoire de l’art en cachette de ses parents à la lueur d’une bougie sous les draps de son lit.

Il y a dix ans que JEAN MARC nous a quittés.

Mais la force de son œuvre, le regard visionnaire dans lequel il avait pressenti son destin se dessiner, ont définitivement gardé leur pouvoir de transmutation par lequel ses personnages enfantés par le fer et le feu viennent nous parlent d’amour et d’idéal, de d’espérance, de générosité, de paix, ou vibrent du tragique de la vie, à l’image de son « Jacques Brel » chantant aux portes de la mort.

Parce que nous sommes tous assujettis à ces composantes de l’existence, l’œuvre de JEAN MARC est si humaine et universelle qu’elle nous concerne tous.

L’œuvre de JEAN MARC nous apporte clairement telle les fables de La Fontaine ce que l’expérience de la vie nous apprend confusément.

Nous avons à partir d’aujourd’hui, 25 jours pour préparer ensemble un superbe évènement dont vous pouvez toutes et tous être dès à présent à la fois le vecteur et le relais : ce ne sera pas compliqué, il s’agira de partager !

Je vous en reparlerai en vous racontant dans un prochain billet la merveilleuse et extraordinaire histoire de la Rossinante de JEAN MARC, vous comprendrez alors pourquoi en partageant ce message, vous aurez aidé l’art à dépasser la mort pour transcender la vie !

Une réponse

  1. […] LE BLOG […]

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.